AUTOMATISATION EN BACTERIOLOGIE

Dans le cadre de sa démarche d’amélioration au service du patient, le laboratoire DYNABIO s’est doté en 2015 d’un nouvel équipement : un système d’ensemencement automatisé pour les échantillons de bactériologie.

L’examen bactériologique : notions préliminaires

En cas d’infection bactérienne, des bactéries pathogènes sont présentes dans des sites habituellement stériles (urines…) ou au sein d’une flore commensale « naturelle » (selles…). Afin de mettre en évidence ces bactéries, les échantillons biologiques (urines, selles…) sont « ensemencés » sur différents milieux de culture (ensemencement manuel ou automatisé). Les bactéries ainsi isolées peuvent alors être identifiées et un antibiogramme réalisé le cas échéant.

Les apports d’un ensemencement automatisé

Le choix d’un système d’ensemencement automatisé de milieux de culture apporte deux avancées majeures pour améliorer l’efficacité du laboratoire :

  • une qualité supérieure d’ensemencement (meilleure reproductibilité par rapport à la méthode manuelle)
  • une haute cadence (optimisation du flux de travail du laboratoire) et un gain de temps

En standardisant l’inoculation des milieux et en offrant une meilleure traçabilité des résultats, le système automatisé permet d’optimiser l’isolement des colonies bactériennes et d’éliminer les risques de contamination croisée. Il permet une lecture des résultats facile et rapide.

L’automatisation en bactériologie permet ainsi d’optimiser le délai de rendu des résultats aux patients et aux prescripteurs afin de mettre en place rapidement un traitement antibiotique adapté.

Auteur : Dr. Rémi GEBEILE (biologiste médical)